Si vous devez payer plus de 2000 euros d’impôts, il est sans doute préférable de se tourner vers la défiscalisation. Plusieurs dispositifs sont compatibles avec l’immobilier et vous obtenez à chaque fois une réduction confortable. Il faut bien sûr respecter toutes les conditions qui sont souvent laborieuses.

Faut-il encore présenter la loi Pinel ?

Depuis quelques années, l’un des dispositifs connaît un succès sans précédent, la loi Pinel est donc largement connue par les Français. Il faut noter que vous pouvez jouir d’une réduction de 63 000 euros si vous choisissez un investissement locatif sur 12 ans avec une réduction de 21 %. Deux autres cas de figure sont possibles :

  • Vous avez une réduction de 18 % pour une mise en location pendant 9 ans.
  • Le premier palier concerne un investissement sur 6 ans avec une réduction de 12 %.

Elle reste l’une des meilleures solutions vous permettant de réduire ces dépenses tout en préparant votre futur. En effet, les loyers se dévoilent comme un complément de revenus assez intéressant, mais vous pouvez aussi les utiliser pour rembourser la banque si vous avez pris un prêt immobilier. L’investissement locatif est d’ailleurs une garantie très intéressante pour les établissements financiers qui prêtent plus facilement de l’argent.

Quels sont les avantages de la loi Censi Bouvard ?

En fonction de la configuration de votre logement et de vos projets, la loi Pinel n’est pas forcément la plus adaptée. Vous pouvez alors opter pour le dispositif Censi Bouvard qui présente certains points forts.

  • La récupération de la TVA est possible sur le prix d’achat, le pourcentage est souvent de 20 %.
  • La réduction d’impôt est de 11 % pour 9 ans, le pourcentage est appliqué sur le coût de l’opération.
  • La réduction peut être reportée sur 6 ans si le montant est supérieur à l’impôt.
  • Un abattement forfaitaire de 50 % est proposé dans le cadre d’une imposition des revenus locatifs en micro BIC.

Deux statuts pour votre investissement

Vous pouvez être un loueur en meublé professionnel (LMP) ou un loueur en meublé non professionnel (LMNP). Vous proposez donc des appartements ou des maisons avec le strict minimum en termes de mobilier. Le bailleur obtient généralement quelques avantages avec notamment un aménagement spécifique pour les revenus locatifs lors de la déclaration des impôts. Si vous adoptez le LMNP, les revenus générés sont peu fiscalisés et la rentabilité est généralement appréciable.

Une nette différence doit être listée par rapport à une location décrite comme nue, car le bail dédié à la location meublée est un peu plus facile à mettre en application. Il est important de préciser que ce sont seulement deux statuts et non des dispositifs. Vous devez donc le coupler à une solution comme la loi Censi Bouvard. Cela rend la compréhension de la défiscalisation un peu laborieuse, d’où l’intérêt de vous tourner vers un professionnel de l’immobilier. Il pourra vous conseiller dans tous vos choix et surtout la sélection du meilleur dispositif. Il pourra même vous proposer son expérience pour construire votre projet en ciblant les habitations les plus adaptées à ces formalités.