Avec le développement de la technologie, tous les domaines sont informatisés. On est même arrivé à ouvrir des banques en ligne. Ces dernières sont tellement utiles qu’on se demande comment on faisait avant. Les banques en ligne remplacent très bien les banques normales, on peut y trouver toute sorte de services comme l’ouverture d’un compte courant, livret d’épargne, assurance-vie, crédit, etc. Si vous vous lancez pour la première fois dans cette expérience, il est évident que vous allez avoir des craintes. Si c’est le cas, je vous invite à poursuivre la lecture de notre article afin de connaître les avantages et les inconvénients des banques en ligne.

Quels sont les avantages des banques en ligne ?

Les avantages des banques en ligne sont multiples, parmi ces avantages on cite :

  • Les frais bancaires : avec certaines banques en ligne, vous pouvez bénéficier d’un compte bancaire courant sans avoir à dépenser le moindre sous. Il suffit uniquement d’éviter les incidents de paiement, et de rester dans le cadre d’utilisation normale. Mais il faudrait faire attention parce que ce n’est pas toutes les banques qui proposent des cartes gratuites.
  • Plus de rentabilité pour votre épargne : le compte bancaire en ligne offre un accès à d’autres services en ligne, comme l’épargne en ligne. Vous pouvez même disposer de livrets d’épargne, assurance-vie ainsi qu’un accès à la bourse.
  • La souplesse d’utilisation : ces banques proposent un véritable espace client, des conseillers bancaires qui sont joignables par téléphone, email et même sur webcam. De plus, la gestion du compte peut se faire à partir d’un ordinateur mais aussi à partir d’un téléphone portable ou d’une tablette.

Les inconvénients des banques en ligne françaises

Bien que les avantages des banques en ligne soient multiples, mais elles ne restent pas sans inconvénients. En voici quelques-uns :

  • La perte relative du contact humain : il est vrai qu’avec la banque en ligne tout se fait plus rapidement, vous aurez droit à un conseiller personnalisé, mais avec qui vous n’aurez que des contacts téléphoniques. On reste donc dans le virtuel, ce qui est assez perturbant.
  • Des conditions d’entrée plus restrictives : les conditions d’inscriptions dans les banques en ligne sont beaucoup plus compliquées que celles d’une banque normale. Vous aurez donc tout un tas de choses à justifier, ce qui n’est pas toujours simple.
  • L’impossibilité de déposer de l’argent liquide : en voilà un gros point négatif pour les banques en lignes. En effet, on ne peut pas déposer de l’argent liquide dans une banque en ligne, on est donc dans l’obligation de passer par un compte normal, ce qui n’est pas très pratique.

Comment choisir sa banque en ligne, facilement et sereinement ?

Changer de banque n’est clairement pas une chose facile à faire, même si les banques en ligne font tout pour nous faciliter la vie, avec des offres de plus en plus alléchantes, et des services eux aussi, de plus en plus innovants. Alors, faut-il pour autant céder aux sirènes des banques en ligne ? La réponse n’est pas blanche ou noire, car tout va dépendre des besoins et des services que vous attendez de votre banque.


Si vous avez besoin de voir votre banquier physiquement, pour lui expliquer votre situation et avoir la gestion pilotée de votre patrimoine, ou si vous vous reconnaissez dans les inconvénients énoncés au-dessus, alors clairement les banques en ligne ne sont pas faites pour vous. Il est vrai qu’aujourd’hui, avec l’évolution des technologies actuelles, la gestion sous mandat permet une gestion à distance sans trop de problème, si ce n’est la barrière psychologique. Il existe même des sites internets qui proposent des formations et des outils en ligne pour gérer seul vos actifs, car comme dit le vieil adage, nous ne sommes jamais mieux servi que par nous-même.


Sachez que la banque en ligne ING ou epargnant30.fr propose ce type de service. Vous devriez y jeter un coup d’œil, si c’est la dernière barrière qui vous empêche de basculer vers une banque en ligne, car vous y trouverez beaucoup d’avantages.